D'octobre à décembre 1973, au terme d'une grave crise internationale au Moyen-Orient, le prix du baril de pétrole passe de 3 dollars à 10 dollars. « PREMIER CHOC PÉTROLIER », Encyclopædia Universalis [en ligne], À l'inverse, dans ces pays, une forte baisse des prix de même ampleur se traduit par une baisse des prix de revient, une hausse des profits, et éventuellement une hausse de l'activité et de l'emploi. En quelques semaines, il sera multiplié par quatre, passant de 4 à 16 dollars. 2-11 mai 1986, https://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-choc-petrolier/, dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis. À terme, l'économie retrouve un nouvel état d'équilibre, où la consommation de pétrole est inférieure. Non Stop People . Le 3 février 1975, devant le National Press Club, à Washington, il affirmait que la résolution de la crise de l’énergie devait renforcer la solidarité dans tous les domaines, car « l’ensemble du monde industrialisé doit affronter une crise grave qui affecte simultanément l’économie, les institutions politiques et le sens moral ». [à vérifier]. La crise du pétrole: 1-le premier choc pétrolier (1973). Elle ne fait qu'amplifier une inflation dont le foyer, aux États-Unis, trouve sa source dans la croissance de la masse monétaire à un moment où il faut financer la guerre du Vietnam. Pendant la grande croissance des années 1945-1970, on avait pu croire que les phénomènes économiques étaient définitivement maîtrisés et que les interventions de type keynésien dans l'économie permettaient d'écarter les crises. 4:53. C'est cette dernière annonce qui amorcera la chute du brut à partir d'août 2008, avant d'être suivie par les effets de la Crise économique de 2007-2010. (Read Platts and Reuters). Au début de 2010, c'est l'armée américaine[2] qui tire le signal d'alarme, suivie fin juillet 2010 par un rapport encore plus alarmiste de l'armée allemande[3]. La crise de 1974-1975 n’est pas la première des crises mondiales. Entre 1974 et 1981, sous la présidence de V. Giscard d’Estaing, se succèdent ainsi le plan Fourcade (1974) qui s’attaque, énergiquement mais sans succès, à l’inflation, la relance Chirac (1975) qui injecte 32 milliards (soit 2 % du PNB) dans l’économie. Avant le choc pétrolier de 1973 le prix du pétrole est si bas que certains États (dont la France) favorisent le « tout pétrole » et la voiture en délaissant les transports en commun et les véhicules électriques[6]. Les chocs pétroliers . En effet, la hausse du prix du brut jumelée aux faiblesses du dollar américain ont entrainé un doublement du prix du carburant pour les particuliers sur une période de moins d'un an. marchands et au détriment du secteur agricole (1945 : 7 M d’agriculteurs, 1975 : 2M). Quand on leur parle de choc pétrolier, ... on peut supposer que celles-ci seront susceptibles de conserver tout leur stock dans le cas d’une crise majeure, plutôt que d’équilibrer le marché comme l’avaient fait les sociétés pétrolières internationales (pour la plupart) en 1973 et 1979. Les facteurs politiques (mécontentement de l'État, intervention politique du Kremlin dans les affaires pétrolières russes, etc.) On mesure alors les limites d'une politique de soutien de l'activité économique liée à une forte inflation. Toute variation brutale ne provoque pas nécessairement un choc : il faut que cette variation oblige les agents économiques à prendre des mesures immédiates, qui auront un impact sensible sur d'autres opérateurs et les forceront, à leur tour, à prendre d'autres décisions cruciales, qui en entraîneront d'autres à leur tour, etc. Pour les historiens du marché du pétrole et les spécialistes de l'industrie, la raison du premier choc pétrolier est tout simplement le fait que les États-Unis, premier producteur de l'époque, ont passé leur pic de production en 1971 (avant l'abandon de Bretton-Woods)[5]. LArabie Saoudite, qui fournissait à elle seule 21% de la production mondiale de brut, va encore plus loin en imposant un embargo de ses exportations vers les États-Unis notamment. 1:40. WordPress: J'aime chargement… Connexe Les années folles (les années 1920) Dans "De l'après-guerre à la crise de 1929" La crise pétrolière de 1973. Explications au sujet de la grande crise du pétrole de 1973. Depuis la parabole du voyageur de Calais de Maurice Allais, lauréat du Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel, les économistes aiment à calculer le prix de renouvellement d'une ressource. L'inélasticité de la demande de pétrole à court terme favorise cependant les chocs. Cette chute sans précédent remet en doute pour la première fois de l'histoire le caractère inélastique de la demande de carburant. On distingue trois crises différentes apparues en 1973, 1979 et 2008. De 1825 à 1974, le monde industriel capitaliste a traversé vingt crises dont les dates sont connues et dont les mécanismes et manifestations ont souvent été décrits par les historiens et les économistes. Les causes et conséquences de chacune de ces crises sont différentes, mais de nombreux spécialistes craignent une répétition de ces crises en raison de la dépendance accrue de l'économie mondiale au pétrole parallèlement à une diminution certaine des réserves naturelles de pétrole. Autres E12. Pour briser le … On parle de « premier choc pétrolier » pour identifier l'augmentation massive du prix du pétrole due en particulier au fait que les États-Unis ont passé leur pic de production en 1971, cela suivi de l'abandon de Bretton Woods et d'une dévaluation du dollar ajoutant à la pression haussière sur le baril (qui provoquera par ricochet l'instabilité monétaire des années 1975-1985) alors que l'embargo arabe lié à la guerre du Kippour d'octobre 1973 jugule l'importation de brut. Koh-Lanta : les candidats aidés dans la recherche du collier d'immunité ? Surtout, Opel ne propose que le quatre cylindres en ligne de 1,2 litre au lancement de la Kadett City, ce qui là encore joue en sa défaveur tant en terme de prix que de consommation sur un segment où les motorisations 1,0 litre sont la norme, et en ces heures de crise pétrolière, ce n’est pas les quelques chevaux supplémentaires du 1200 (proposant 49Ch) qui peuvent faire la différence. Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix ! La crise a été différée dès 1975 grâce à un soutien efficace de la demande interne dans les pays industrialisés. En pleine guerre du Kippour – qui oppose Israël à l’Egypte et à la Syrie – les pays arabes producteurs de pétrole font de l’or noir une arme. […] Lire la suite. Koh-Lanta, les 4 Terres - Alexandra : pourquoi son attitude sur le camp déroute Twitter. La dernière modification de cette page a été faite le 18 décembre 2020 à 02:03. En ce moment. Élargissez votre recherche dans Universalis. Partout, les gouvernements acceptent des déficits budgétaires et des niveaux d'inflation importants pour amortir la récession. Elle témoigne de l’importance de la stabilité des … En France, les autorités mettaient en place un certain nombre de mesures visant à réaliser des économies d'énergie. Histoire de la BMW E12 - La 528 et 4 cyl. La bataille commerciale porte essentiellement sur les prix et le marketing (bonne adéquation des prestations aux besoins). Par la suite, d'année en année, les responsables de l'économie annonceront la fin de la crise pour… l'année suivante. mis à jour, 1975 - * Retour vers la 518, 1974 Crise pétrolière ou pas, les clients de BMW voulaient toujours le raffinement et la puissance des moteurs 6 cylindres de la marque, et le succès de la 525 donna le feu vert pour l'étude d'une série 5 équipée du moteur 2.8 L, déjà utilisé sur les grosses berlines E3 et ce dès 1968 ! Koh-Lanta - Brice : le verrez-vous un jour dans une télé-réalité ? Sous les effets conjugués de la Révolution iranienne, de la fuite du Shah et de la guerre Iran-Irak, le prix du pétrole est multiplié par 2,7 entre la mi-1978 et 1981, ce qui déclenche aux États-Unis la crise monétaire de 1980. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’élément déclencheur de la crise du pétrole est un événement politique survenu en 1973 : il s’agit de la guerre israélo-arabe, appelée la guerre du Kippour. sont très importants. La hausse des prix pour une ressource énergétique possède une limite théorique : dès lors qu'il faut plus d'énergie pour aller chercher la ressource que celle-ci ne peut en fournir une fois extraite, aucun prix, quel qu'il soit, ne peut justifier son exploitation. La règle économique de l'offre et de la demande fait baisser les prix en période d'abondance et les fait monter en cas de restrictions. Malgré les multiples alarmes de certains scientifiques et les prédictions de King Hubbert sur le pic pétrolier (peak oil) que beaucoup d'experts situaient dans les années 2010-2012, les États ne semblent pas vouloir vraiment préparer l'après-pétrole. Le prix actuel du pétrole est très inférieur à son coût théorique de renouvellement ; l'essence synthétique reste encore plus chère que le pétrole. Aussi la rupture des années 1974-1975 est-elle perçue comme un événement passager, dû à une cause fortuite : la hausse des prix du pétrole. Le premier choc pétrolier est une crise mondiale des prix du pétrole qui débute en 1971 à la suite du pic de production de pétrole des États-Unis et de l'abandon des accords de Bretton-Woods qui a pour effet une forte concentration de la dévalorisation du dollar et donc des cours du pétrole qui sont libellés en dollars. Les combustibles étant consommés d'une façon relativement régulière et répartie dans le monde, et la production des combustibles fossiles autres que le pétrole étant également relativement moins concentrée, ce sont les ajustements de la production du pétrole qui sont le phénomène initial. l'industrie non liée au secteur pétrolier, Gro Harlem Brundtland entend, par cette décision, créer un choc dans l'opinion afin de lui faire comprendre la gravité de la situation résultant de la chute des cours du pétrole et du dollar. Cest la panique et le prix du baril flambe. Le pétrole est exploité par les 7 « Majors » (ou « 7 sœurs »). À la suite de l'inflation du prix du carburant en 2008, le volume de carburant consommé en France a diminué entre juillet 2007 et juillet 2008. Cette hausse, orchestrée par l'O.P.E.P., a été rendue possible par la tension très forte de la demande des pays industriels. Pour la première fois en trois décennies, la consommation a baissé d'une année sur l'autre. Le seul moyen naturel de renouveler le pétrole consiste à chauffer sous pression et en présence d'eau des débris organiques pendant plusieurs millénaires. Certains, enfin, attribuent la « crise » à la formation de l'OPEP. 6:05. Mais la « facture » pétrolière est rendue moins lourde, car les pays producteurs replacent les pétrodollars dans les circuits économiques des pays industriels et achètent à ces derniers des biens d'équipement. Les économies occidentales … Sa synthèse a toutefois été réalisée durant la Seconde Guerre mondiale par les savants allemands. Ces périodes de crise pétrolières peuvent donc engendrer des périodes de récession durant lesquelles le PIB (Produit Intérieur Brut) des pays ralentit sa croissance ou même diminue. Ces prévisions ont été contredites par la baisse du prix du pétrole de 2014-2016[4]. Évolution du prix du baril WTI (moyenne annuelle) 0 5 10 15 20 25 30 35 40 1969 1971 1973 1975 1977 1979 1981 1983 1985 PETITE HISTOIRE DES CRISES Fiche … Rating: 6.0/10 (1 vote cast) La crise du fordisme des années 1960, 6.0Les interprétations de la crise de 1929. Tous les économistes qui ont essayé d'expliquer le comportement des prix pétroliers dans le passé récent par la raréfaction physique du produit, n'ont pas donné la même sign… La crise a été différée dès 1975 grâce à un soutien efficace de la demande interne dans les pays industrialisés. Née des suites économiques de la 1ère guerre mondiale, cette crise illustre les dérèglements économiques et sociaux que peut entrainer la perte de confiance dans une monnaie dont la valeur s’effondre. Arrivée des travaillistes au pouvoir. Longtemps laissée pour compte, elle n a été reconnue comme une priorité national que depuis 1975 : les revenus pétroliers ont alors permis à l’État d’investir dans le secteur agricole. © 2020 Encyclopædia Universalis France.Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés. Au début des années 1970, le produit automobile est mature et peu de progrès industriels ou de conception sont attendus. Mais la « facture » pétrolière est rendue moins lourde, car les pays producteurs replacent les pétrodollars dans les circuits économiques des pays industriels et achètent à ces derniers des biens d'équipement. On entre alors dans une période de stagflation. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-choc-petrolier/. Le pétrole peut, théoriquement toujours, dépasser cette limite, car même s'il est remplaçable en tant que source d'énergie, il reste pour le moment indispensable comme matière première de la pétrochimie. Il est dirigé depuis 1979 par José Eduardo dos Santos, qui doit passer la main après les élections du 23 août auxquelles il ne se présente pas. Qui plus est, la crise pétrolière de 1973 a entraîné une augmentation significative du prix du pétrole. Le début des années 2000 a également vu une importante augmentation du prix du pétrole mais sans atteindre la brutalité et les conséquences des trois crises précitées et n'est donc pas considéré comme un « choc pétrolier » à proprement parler. Tout cela se fait à la satisfaction générale et s'étale dans le temps, ce qui ne provoque pas de choc. Avec la ... que l’on appelle « la crise » est le choc pétrolier d’octobre 1973. Boom pétrolier puis crise. Dans la première partie de l'année 2008, on constate à nouveau une envolée surprise des prix du pétrole, le baril atteignant 147 dollars pour ensuite replonger brutalement à la fin de 2008 et au début de 2009, atteignant un creux de 40 dollars avant de rebondir. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. LO.P.E.P (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) est créée en 1961 (date de lindépendance de certains pays africains et du Moyen-Orient). Pause Fun Xtra. Alors que certains économistes pensent que la hausse du prix du pétrole résulte de la raréfaction du pétrole face à la demande, d'autres tiennent pour responsables les U.S.A. qui par leur « Projet d'Indépendance Énergétique » auraient favorisé, voire suscité, cette hausse. Le deuxième choc pétrolier s'est produit en 1979. Crise pétrolière : allons-nous finir par en manquer ? Le pays a connu près de trois décennies de guerre civile (1975-2002, 500.000 morts). Partout, les gouvernements acceptent des déficits budgétaires et des niveaux … Le second choc pétrolier qui éclate en 1979 (de 13 dollars, en 1978, le baril passe à 30 dollars en 1980), dans le contexte de la révolution iranienne, elle-même suivie de la guerre entre l'Irak et l'Iran, entérine cette situation désarmante pour la politique économique. Entre octobre 1973 et janvier 1974, le prix du baril de brut est multiplié par quatre, passant de 2,3 $ à 11,6 $ (l’équivalent de 50 $ constants de 2008). Cette option est réservée à nos abonné(e)s. Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD, Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis. LO.P.E.P regroupe 5 pays : lArabie Saoudite, lIrak, lIran, le Koweït et le Venezuela. Avant l'attaque d'installations pétrolières en Arabie saoudite, plusieurs crises ont bouleversé la production mondiale de pétrole, détaillent « Les Échos ». Situation économique générale avant les hausses, Effets de la hausse radicale des prix pétroliers, Chronologies des principaux chocs pétroliers, Ces prévisions ont été contredites par la, « En 2012, les surplus de capacité de production de pétrole pourraient disparaître entièrement, et dès 2015, le déficit de production pourrait être proche de 10 millions de barils par jour. Ainsi, dans les pays importateurs, une forte hausse du prix du pétrole augmente les coûts de production de certaines entreprises, hausse à laquelle elles répondent si possible par une baisse de consommation, par une hausse de leurs prix de vente, ou en dernier lieu par des réductions d'activité et d'emploi. Le pétrole est exploité par les 7 … Choc de 1973. LO.P.E.P contrôle les prix du pétrole et les quantités du pétrole, ce qui ne plaît pas aux 7 sœurs, qui nont obtenu c… consulté le 19 décembre 2020. C'est dans ce contexte relativement serein qu'éclate la guerre du Kippour (1973) suivie par le premier choc pétrolier. La voiture présente quelques légères marques sur la … Cette forte hausse du prix du pétrole creuse les déficits extérieurs des pays consommateurs. Koh-Lanta. Tout cela se répercute dans toute l'économie, et au passage, certains opérateurs se retrouvent en difficulté, amplifiant les problèmes. Ces erreur… donc les grandes compagnies pétrolières qui prennent en charge l’organisation du rationnement. L’observation première du PIB réel montre une diminution de la croissance du PIB (de 1973 à 1975) avec une récession pour la dernière année (-0,3%) Remarque : Les valeurs du PIB réel sont testées et vérifiées à partir du PIB au prix courant et du prix du PIB. Pause People. Le 23 décembre 1973, le prix du pétrole augmentait de 112 % et le premier grand choc pétrolier de l'histoire secouait le monde. Ce choc pétrolier fut essentiellement dû à une spéculation débridée, comme le montre, entre autres, l'étude de Masters Capital Management fin 2008[1]. Les Occidentaux exploitent donc le pétrole sur la terre arabe. Lessentiel du pétrole se trouve en terre arabe. L'expression « choc pétrolier » fait référence aux conséquences sur l'économie mondiale d'une modification brutale de l'offre de pétrole (choc d'offre) combinant hausse du prix et augmentation de la consommation et/ou baisse de la production. Retour sur cette date clé. C'est pourquoi l'Alfetta 1.6 est sortie en 1975 équipée d’un moteur moins puissant et de plusieurs modifications apportées pour alléger la voiture. On parle de « second choc pétrolier » pour qualifier le second cycle de hausses des prix. Fin 1973, à la suite de la guerre du Kippour entre Israël et ses voisins arabes, les pays du Golfe décident, en guise de rétorsion contre les pays alliés à lÉtat hébreu, de réduire leur production. », « [il existe] une certaine probabilité pour que le Peak Oil se produise aux alentours de l'année 2010, et qu'il ait des conséquences sur la sécurité dans un délai de 15 à 30 ans », dépendance accrue de l'économie mondiale au pétrole, instabilité monétaire des années 1975-1985, règle économique de l'offre et de la demande, Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel, « La chute du pétrole, c’est le sujet du siècle », Classification des hydrocarbures liquides, Organisation des pays exportateurs de pétrole, Plan d'approvisionnement, de production et de distribution du pétrole, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Choc_pétrolier&oldid=177751179, Article avec une section vide ou incomplète, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Mais les pays exportateurs subissent, eux, un choc (contre-choc pétrolier) qui peut se répercuter dans toute la planète financière, avec des effets négatifs (limités, évidemment) même dans les pays importateurs. On parle de « premier choc pétrolier » pour identifier l'augmentation massive du prix du pétrole due en particulier au fait que les États-Unis ont passé leur pic de production en 1971, cela suivi de l'abandon de Bretton Woods et d'une dévaluation du dollar ajoutant à la pression haussière sur le baril (qui provoquera par ricochet l'instabilité monétaire des années 1975-1985) alors que l'embargo arabe lié à la guerre du Kippour d'octobre 1973 jugule l'importation de brut.